BlogHumeur

Besoin ou envie, aimer sans souffrir.

Pendant mon voyage j’ai beaucoup réfléchi à la notion de manque et d’attachement. Et de là, je suis venu à différencier l’envie, du besoin. 

Quand on débute sur le chemin spirituel la notion d’attachement vient très vite chatouiller notre ego … « L’attachement c’est le mal !!! » « Si tu t’attaches tu souffres » Voilà des choses qu’on a pu me dire … que je ne comprenais pas. Pourquoi aimer doit nécessairement faire souffrir? Pourquoi certaines personnes préfèrent fuir face au premier signes de sentiments? J’ai beaucoup médité à ce sujet et expérimenté évidemment.

Cela fait parti du jeu en voyage: les rencontres, les “au revoir“, les “à bientôt“. On apprend beaucoup sur soi et sur les relations humaines dans ce contexte. C’est un long processus de peurs, de pleurs, de rencontres, de coup de coeur et de l’amour, beaucoup d’amour. J’en suis venu à la conclusion que ce n’est pas l’attachement le problème, mais la façon dont on le vit.

« Photos prises pendant mon trek entre Mukthinath et Jomsom dans la vallée du Low mustang au Népal.

Si je ressens l’envie de partager quelque chose avec une personne que j’aime c’est une expression du coeur ça ne me fait pas souffrir, je ressens de la nostalgie tout au plus. Par contre quand on a BESOIN de cette personne, là on sent le ventre se tordre, la tristesse ferme le coeur et en effet la souffrance vient avec. C’est comme une sensation de manque. Le manque peut-être vu comme de l’amour, certes, tout comme la jalousie mais c’est de l’amour mal exprimé. Finalement ce sont les attentes qui font souffrir car les attentes sont personnelles, elles sont l’expression du passé de chacun.

Quand je vous dis « envie » , quel organe sentez-vous vibrer? Moi c’est le coeur. Quand je vous dis « besoin » , quel parti du corps frétille? Moi c’est le ventre, les viscères pour être plus exacte.

Les mots ne sont que des mots, ce dont je vous parle c’est du ressenti. Faites l’expérience, essayez d’invoquer chacune de ces deux émotions et sentez la différence, dites moi si ça fait sens pour vous.

Certains vous parleront de dépendance affective comme d’une maladie ou encore de blessures émotionnelles à soigner (si le sujet vous intéresse la référence en la matière est le livre de Lise Bourbeau “Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même“) … Le travail sur soi passera par ces étapes car elles sont nécessaires, mais avant tout ouvrez votre coeur et exprimez de la compassion, en commençant envers vous-même.

Belle journée à tous ! A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.